Skip to main content

Rédiger et publier un article scientifique > Évaluer la fiabilité des éditeurs

Comment diffuser efficacement les résultats de sa recherche

Évaluer la fiabilité des éditeurs

Une multitude de nouveaux éditeurs et de nouvelles revues ont vu le jour dans les dernières années, notamment grâce à la possibilité de publier uniquement en format électronique, et à la montée du mouvement du libre accès. La qualité de ces nouvelles revues varie, et il vaut mieux s'assurer de publier dans une revue appartenant à un éditeur qui fait autorité auprès de la communauté scientifique. Voici quelques questions pour vous guider:

  • Est-ce que la revue choisie est publiée par une société savante reconnue (ex.: ASME, ASCE, IEEE, etc.)?

Généralement, la crédibilité des revues scientifiques publiées par les sociétés savantes est bien établie.

  • Est-ce que la revue choisie est publiée par un grand éditeur commercial à la réputation bien établie?

Voici une liste des principaux grands éditeurs commerciaux qui oeuvrent dans le milieu de la publication savante depuis de nombreuses années. Le fait que la revue choisie soit publiée par un de ces grands éditeurs constitue généralement un indice de fiabilité de la publication. 

Cette simple liste de critères a été établie par une coalition de groupes du monde de la publication scientifique afin d'aider les chercheurs à identifier les revues fiables.

Attention aux éditeurs prédateurs!

Les éditeurs prédateurs profitent du modèle de publication où l'auteur paie des frais de publication pour s'enrichir. Ces éditeurs n'ont qu'un seul but : faire de l'argent. Ils acceptent de publier n'importe quoi, tant que l'auteur paie.

Est-ce que vous ou vos collègues avez déjà été sollicités, par courriel ou autrement, pour publier dans une revue?

Si tel est le cas, la prudence est de mise. Les éditeurs à crédibilité discutable envoient des courriels de sollicitation aux personnes dont les coordonnées sont associées à une institution universitaire, sans égard à leur spécialité. Ainsi, même des personnes qui ne sont pas spécialistes du domaine couvert par la revue peuvent recevoir de telles demandes.​

Attention! Les revues prédatrices tentent parfois d'imiter les revues de qualité. Les titres et sites Web peuvent être similaires à ceux de revues que vous connaissez. Portez attention aux détails! 

Dans tous les cas, si vous ne connaissez pas l'éditeur qui publie la revue choisie, soyez vigilant et faites les vérifications qui s'imposent en consultant les sources d'information suivantes: